9 - Les coulisses d'un roman, suite...

Dans ce neuvième article, autour de mon roman, Intrigue chez Virginia Woolf, je vous partage un nouvel extrait de ma première version.
Entrée du pavillon d'écriture
Entrée du pavillon d'écriture où les visiteurs peuvent regarder des photos de la famille Woolf.

Sally raconte à Clara l'une de ses entrevues avec Virginia Woolf :

Deuxième partie 

J’appris par la suite qu’elle travaillait à son roman, Les Années, une œuvre d’envergure qui avait bien failli la tuer. Son livre parut en mars 1937 et obtint un succès sans précédent. Il correspondra à la plus grande réussite de la Hogarth Press et aux États-Unis se vendit plus de douze mille exemplaires en un mois. La presse de l’époque salua ce best-seller qu’elle estima être un véritable chef-d’œuvre.
À l'entrée du pavillon d'écriture de Virginia Woolf
Derrière cette porte, le bureau de Virginia Woolf.
Voilà, ma chère Clara, comment s’est exactement déroulée cette deuxième rencontre. Je me souviens avoir eu la présence d’esprit de la remercier de ses conseils et être sortie de ce lieu magique, remplie de mots, d’idées, comme transformée, influencée à jamais par l’esprit de cette femme de cinquante-trois ans, si belle de tant de richesses qu’elle avait eu la bonté de me faire partager durant ce court entretien.

Je m’éloignai à regret du petit pavillon en bois aux allures de verrière. Quelques mètres plus loin, je me retournai pour apercevoir encore une fois Virginia, tout à son travail avec à ses côtés le bouquet de roses que je venais de lui offrir. Puis elle s’installa devant sa machine à écrire sur laquelle elle se mit à taper énergiquement, concentrée à la manière d’une athlète qui s’apprête pour une course de fond.

C’est l’ultime et précieuse vision que je garde d’elle.

Sur le moment, je regrettais de n’avoir que quinze ans ; j’aurais tellement préféré être plus âgée pour avoir la chance qu’elle devienne mon amie. Mais avec la rapidité et l’insouciance de mon âge, je me résignai à cette fatalité et courus rejoindre mon oncle dans le verger qui se demandait où j’étais passée.
 
N’hésitez pas à me livrer vos impressions. J’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire et à vous répondre.
Vous pouvez également vous promener sur mon site et visionner une bande-annonce et un podcast
concernant Virginia Woolf.
 
Pour lire un extrait de mon roman, Intrigue chez Virginia Woolf.
 
Vous pouvez commander sur Amazon mais aussi :
— sur ma boutique en ligne avec dédicace.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *